Chambre connectée AccorHotels
Concepts

L’hôtel connecté, vers le futur du tourisme ?

La transformation digitale du secteur de l’hôtellerie est déjà bien engagée avec la croissance des plateformes de réservation en ligne comme Booking.com, et l’émergence de nouveaux modèles collaboratifs tels que Airbnb.

Mais si la digitalisation des réservations de séjours a été très rapide, celle des expériences de voyage est un peu plus lente : en effet, est-ce vraiment possible de digitaliser l’hôtellerie, un secteur aussi tourné vers l’expérience humaine et la personnalisation ? Et à quoi ressemblera l’hôtel connecté de demain ?

L’innovation au cœur de la stratégie des grands groupes

Aujourd’hui de nombreuses entreprises et chaînes d’hôtellerie rivalisent d’ingéniosité pour miser sur une expérience connectée qui attire et fidélise.

C’est le cas d’Ali Baba, géant du e-commerce chinois, qui ajoute une nouvelle corde à son arc en mars 2019 en ouvrant FlyZoo, un hôtel connecté qui promet une expérience révolutionnaire à ses utilisateurs. Une façon pour Ali Baba d’affirmer son leadership en matière de technologie en s’établissant sur un nouveau marché. Reconnaissance faciale pour ouvrir sa chambre, assistant vocal qui contrôle la lumière, la télévision ou encore les rideaux … et tout ça évidemment piloté par l’enceinte intelligente Tmall Genie d’Ali Baba.

Andy Wang, le CEO de la branche Alibaba Future Hotel, déclare : « alors que la technologie de pointe est en train de remodeler les marchés, l’hôtel FlyZoo représente la volonté d’Alibaba de combiner hospitalité et technologie, et d’inspirer l’industrie touristique à embrasser l’innovation. »

En Europe, AccorHotels a également dévoilé un prototype de chambre connectée, la #360room, et designée par Philippe Starck. Elle tire son nom du lit rotatif qui permet de choisir de tourner le lit vers la fenêtre et le paysage ou vers le mur sur lequel des programmes peuvent être projetés grâce au vidéo projecteur de 100 pouces. L’innovation en plus : la LG Styler, une armoire capable de repasser les vêtements à la vapeur quand sa porte est fermée.

Flyzoo hôtel connecté géré par des robots
Chez Flyzoo, beaucoup de tâches sont effectuées par des robots connectés (photo : Le Daily Mail)

Chambres connectées, quels risques ?

Cependant, à l’instar de toute innovation technologique, l’hôtel connecté soulève plusieurs limites. A commencer par le risque de fuite d’informations des clients. Même si les entreprises feront tout pour préserver ces données ultra-personnelles, les hôtels seront probablement la cible de hackers et devront se doter de systèmes sécurisés. Pour rassurer les utilisateurs, Andy Wang affirme que les systèmes de sécurité de FlyZoo sont très puissants et quasiment impossibles à pirater.

Une autre question se pose, celle de la sécurité de l’emploi : les robots vont-ils, à termes, remplacer le personnel des hôtels ? Beaucoup affirment que ceux-ci ont uniquement pour but d’effectuer des tâches simples pour soulager les employés. En effet, ceux-ci pourront dès lors se consacrer à la personnalisation de l’expérience de leurs clients. Mais étant donné les progrès de l’intelligence artificielle, il est légitime de se demander si dans quelques années, les robots ne seront pas également capables d’écouter les clients et de leur offrir un service personnalisé, ce qui menacerait alors certains emplois. On peut imaginer que les hôtels positionnés sur un segment luxe préfèreront conserver une relation humaine pour offrir un service d’exception mais la question se pose en effet pour des enseignes comme Citizen M, qui cherchent à optimiser leurs coûts et misent tout sur l’efficacité des process.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *